Paata Burchuladze
Représentation : France + Monaco (sauf Opéra de Paris et Opera de Monte-Carlo)

Paata Burchuladze

Crédit Photos : Pavel Antonov

Représentation : France + Monaco (sauf Opéra de Paris et Opera de Monte-Carlo)

Photos

Crédit Photos : Pavel Antonov - Guardiano Madrid (c) Javier del Real - Don Carlos - Barcelona (c) Antoni Bofill

Les concerts à venir

31/12/2013 - Strasbourg - PMC/Salle Erasme

Orchestre Philharmonique de Strasbourg
Rimsky-Korsakov, Moussorgski, Smetana, Tchaikovsky, Borodin

01/01/2014 - Strasbourg - PMC/Salle Erasme

Orchestre Philharmonique de Strasbourg
Rimsky-Korsakov, Moussorgski, Smetana, Tchaikovsky, Borodin

En savoir +

www.burchuladze.net

Biographie de la basse Paata Burchuladze

Originaire de Tbilissi, capitale de la Georgie,  Paata Burchuladze entre au Conservatoire de sa ville natale en 1972 et étudie auprès de Olimpi Khelesvili.  Il est depuis 1986 membre à part entière de l’Opéra.

Quelques années plus tard, bénéficiant d’un programme d’échanges culturels entre les gouvernements italien et ex-soviétique, il fait partie des quelques privilégiés autorisés à suivre les cours de chant de la Scala de Milan et termine son cursus auprès de Giulietta Simoniato et Edoardo Mueller.

Lauréat du  Concours Verdi de Busseto en 1981, il remporte l’année suivante la médaille d’or et le premier prix du Concours Tchaikovsky à Moscou. En 1985, il triomphe au Concours International Luciano Pavarotti  et fait sensation au Covent Garden de Londres  dans le rôle de Ramfis/Aïda, aux côtés de Katia Ricciarelli et Luciano Pavarotti, sous la direction de Zubin Mehta.

Depuis lors, Paata Burchuladze est l’hôte de toutes les grandes scènes internationales.

Pour n’en citer que quelques unes : Teatro alla Scala, Opéra National de Paris Garnier et Bastille,  les Opéras de Vienne,  Hambourg, Munich, Berlin, Covent Garden,  Zurich, le New National Opera de Tokyo, le Metropolitan Opera de New York, San Francisco, Washington, Chicago  etc….

Il se produit pour la première fois au New Israeli Opera de tel Aviv en 1994, scène sur laquelle il a, depuis lors, interprété la majorité de ses rôles. Parmi ses récents succès, La Gioconda    , Mefistofele et Faust.

Invité par le légendaire chef d’orchestre Herbert von Karajan (qui parlait de lui comme d’un « second Chaliapine »), il chante le rôle du Commandeur dans Don Giovanni de Mozart au Festival de Salzburg en 1987, mais triomphe également dans les Requiem de Verdi et de Mozart. Il retourne à Salzbourg en 2002 pour une nouvelle production de Turandot et des concerts avec Riccardo Muti et Valery Gergiev. Réputé pour ses interprétations du Tsar Boris, le Metropolitan Opera de New York l’engage dans ce rôle pour l’ouverture de la saison 1990/91, rôle qu’il sera amené à interpréter de nouveau à Covent Garden, à l’Opéra de Vienne, à l’Opéra de Munich, où, en juillet 1995, il fête la 100ème représentation dans ce rôle.

Parallèlement à sa carrière dans l’opéra, Paata Burchuladze se produit régulièrement  en concert et en récital, notamment à la Scala, au Musikverein et  au Konzerthaus de Vienne, au Festival de Salzbourg, à Covent Garden, au Deutsche Oper de Berlin, à la Monnaie de Bruxelles, à la Bastille et à la Salle Gaveau à Paris, au Palau de Barcelona, Seville, Varsovie, Moscou etc….

Parmi les points forts de ces derniers mois, Aïda dans le cadre du Festival de Masada en Israël, Mazeppa à l’Opéra de Monte-Carlo, Don Giovanni à l’Opéra de Paris, Macbeth au Deutsche Oper Berlin, Le Barbier de Séville au Metropolitan Opera , la Légende de la Ville invisible de Kitège à l’Opéra d’Amsterdam ; mais également Rigoletto au Palau de la Musica de Valencia, Le Prince Igor au Bolshoi, Boris Godunov à l’Opéra de Tel Aviv, Don Carlo au Teatro Regio de Turin , Aïda et Turandot dans les Arênes de Vérone etc….

Au disque,  Paata Burchuladze a enregistré pour Decca (Le Barbier de Séville, Simon Boccanegra, Aïda et Ernani), pour Deutsche Gramophon (Le Requiem de Mozart, Don Giovanni, la Force du Destin, Eugène Oneguine et Khovanchina), pour EMI (Rigoletto),  pour Koch-Swann (La Bohème et Nabucco),  pour  Philips (Samson et Dalila).

En février 1998, Paata Burchuladze fut le premier Georgien a être promu au rang de prince par l’église orthodoxe russe. L’Opéra de Stuttgart lui décerna le titre de « Kammersänger » en juillet 1998 et en 2006 il reçut le titre d’ambassadeur de bonne volonté des Nations Unis.

Répertoire

BEETHOVEN  FIDELIO PIZZARO
BOITO MEFISTOFELE MEFISTOFELE
BORODINE  LE PRINCE IGOR  KONCHAK
GOUNOD FAUST MEPHISTOPHELES
HALEVY LA JUIVE  BROGNI 
MOZART 

DON GIOVANNI 

DIE ENTFÜHRUNG AUS DEM 

SERAIL

DIE ZAUBERFLÖTE

LE COMMANDEUR

 

OSMIN

SARASTRO

MUSSORGSKY 

BORIS GODUNOV

LA KHOVANTCHINA 

SALAMMBÔ

BORIS

KHOVANSKY/DOSIFEI

MÂTHO

 PONCHIELLI  LA GIOCONDA  ALVISE
 PUCCINI

 LA BOHEME 

TURANDOT

 COLLINE

TIMUR 

 PROKOFIEV  THE FIER ANGEL  INQUISITOR
 RACHMANINOV   ALEKO   ALEKO
 RESPIGHI  LA FIAMMA  L’ESORCISTA
 RIMSKI-KORSAKOV  THE GOLDEN COCKEREL  KING DODON
 ROSSINI   LE BARBIER DE SEVILLE   DON BASILIO 
 TCHAIKOVSKY

 IOLANTA 

EUGENE ONEGUINE 

MAZEPPA 

 LE ROI RENE

GREMINE

KOTCIUBEI

 VERDI 

 DON CARLO 

 

ATTILA 

ERNANI 

LUISA MILLER 

LA FORZA DEL DESTINO 

NABUCCO 

AIDA 

SIMON BOCCANEGRA

I VESPRI SICILIANI 

I LOMBARDI 

MACBETH 

RIGOLETTO

 PHILIPPE II 

GRAND INQUISITEUR

ATTILA 

SILVA

WALTER 

PADRE GUARDIANO

ZACCARIA

RAMPHIS

FIESCO

PROCIDA 

PAGANO 

BANCO

SPARAFUCILE