James Judd
Représentation : France + Monaco

James Judd

Crédit Photos : Melinda Parent

Représentation : France + Monaco

Photos

Crédit Photos : Melinda Parent - Harald Hoffmann

Les concerts à venir

23/07/2015 - MONACO – Cour d’honneur du Palais Princier – 21h30

ORCHESTRE PHILHARMONIQUE DE MONTE-CARLO
Ernest Bloch : Schelomo
Dvorak : Symphonie du nouveau monde , n° 9
Soliste : Ophélie Gaillard

Actualité

Directeur Musical et Chef Principal du Daejeon Symphony Orchestra28/09/2017

Directeur Musical et Chef Principal du Daejeon Symphony Orchestra

En savoir plus

James Judd nouveau Directeur Musical et chef principal de la Philharmonie Slovaque19/10/2015

James Judd nouveau Directeur Musical et chef principal de la Philharmonie Slovaque

En savoir plus

En savoir +

www.jamesjudd.net

Biographie du chef d'orchestre James Judd

Directeur Musical et chef Principal du Daejeon Philharmonic Orchesta en Corée,

Chef Principal du Asian Youth Orchestra à Hong-Kong et de l’Orchestra Society de New York,  James Judd devient, à compter de la saison 2017/18, Chef Principal et Directeur Musical du Slovak Philharmonic Orchestra à Bratislava.

Diplômé du Trinity College de Londres, il se fait d’abord remarquer en tant qu’assistant de Lorin Maazel, alors à la tête de l’Orchestre de Cleveland. Quatre ans plus tard, il revient en Europe, ayant été nommé par Claudio Abbado directeur musical associé de l’Orchestre des Jeunes de la Communauté Européenne (aujourd’hui European Union Youth Orchestra).

Directeur musical Emeritus de l’Orchestre symphonique de Nouvelle Zélande, James Judd a également occupé les postes de chef invité principal de l’Orchestre National de Lille, de Directeur Musical de l’Orchestre Symphonique d’Israel, et pendant 14 ans, celui de Directeur Musical du Florida Philharmonic Orchestra. Pendant ses huit années de présence à la tête de l’Orchestre Symphonique de Nouvelle Zélande, James Judd a réalisé, sous le label Naxos, un nombre considérable d’enregistrements comprenant des œuvres de Copland, Bernstein, Vaughan Williams, Gershwin et bien d’autres encore. Il a porté cet orchestre à un niveau de visibilité internationale, se produisant notamment au Festival d’Osaka, en Europe, en Australie (concerts télévisés) et en ouvrant à l’orchestre les portes des Proms’ de la BBC ou encore du Concertgebouw d’Amsterdam.

En tant que chef invité, James Judd se produit à la tête des plus grands orchestres du internationaux : Orchestre Philharmonique de Berlin, Orchestre Philharmonique d’Israël, Orchestre de la Tonhalle de Zurich, Orchestre symphonique de Vienne, Orchestre de la Suisse Romande, Orchestre du Concertgebouw d’Amsterdam, Orchestre National de France, Orchestre du Gewandhaus de Leipzig, NHK Symphony Orchestra, Rotterdam Philharmonic, Orchestre du Mozarteum à Salzbourg. S’ajoutent à cette liste tous les grands orchestres britanniques. Il est, avec Claudio Abbado, co-fondateur du Chamber Orchestra of Europe. Avec cette phalange, il tourne à travers l’Europe, au Moyen-Orient et aux Etats-Unis et enregistre des disques.

Il dirige par ailleurs de nombreuses productions d’opéra à l’English National Opera et au Florida Grand Opera de Miami, dont il est directeur artistique de 1993 à 1996.

James Judd possède une discographie impressionnante et différents labels se sont attachés ses services : Opera Rara pour l’enregistrement d’opéras de Meyerbeer et de Donizetti; Naxos, Decca, EMI et Philips pour l’enregistrement d’œuvres de compositeurs américains (Copland, Reich, Takemitsu, Gershwin, Herrmann) et britanniques (Elgar, Vaughan Williams, Britten Tippett). Son enregistrement pour Harmonia Mundi de la Symphonie No 1 de Mahler (incluant “Blumine” en complément de programme) avec le l’Orchestre philharmonique de Floride s’est vu décerner un «Diapason d’Or» ainsi que le Prix «Toblacher Komponierhäuschen» du meilleur enregistrement Mahler de l’année.

En 2008, avec  le soutien généreux de la fondation John et James Knight pour l’amélioration de l’éducation et la formation, James Judd créé le Miami Music Project in Southern Florida,  offrant des possibilités de concerts pour des centaines d’enfants issus de différents milieux sociaux et des communautés défavorisées. Le Miami Music Project, inspiré par le modèle vénézuélien El Sistema, a ouvert une Académie de musique pour l’enseignement dans les communautés de Miami Doral et Little Haïti et envisage d’ouvrir une autre Académie dans Little Havana et Liberty City. Le projet fournit à des jeunes musiciens de talent, l’occasion de travailler des pièces orchestrales et de jouer avec l’Orchestre des Jeunes de Miami.

Parmi ses apparitions récentes les plus marquantes, le « War Requiem » de Britten à Bucarest dans le cadre du Festival George Enescu,  la Messe de Bernstein au Festival de Radio France et Montpellier, une production scénique de « Carmina Burana » dans les ruines spectaculaires du désert de Masada, un concert avec l’Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo dans la Cour du Palais Princier de Monaco, une  tournée en Asie et en Europe avec le Asian Youth Orchestra, ainsi que des concerts à Sarrebrück et Francfort avec le Daejeon Philharmonic Orchestra dans le cadre de leur tournée européenne.

En tant que Directeur Musical du Slovak Philharmonic Orchestra, il dirigera plusieurs séries de concerts ces prochains mois et notamment le concert d’ouverture du Festival de Musique de Bratislava 2017.